Astuces, Entraînement sur Soi

Laissez passer…

Une nouvelle semaine, une nouvelle astuce : Laissez vos pensées défiler instinctivement (il va falloir un peu d’entraînement, mais le résultat vaut vraiment l’effort)

Lorsque vous rencontrez une situation difficile émotionnellement, que vous vous mettez en colère, et que vous avez cette impression d’être « hors de vous-même » : Respirez, soufflez, prenez un bol d’air, marchez. Le calme revenu dans le corps, on peut passer au mental et là on laisse passer toutes les pensées comme on regarderait un film ou comme on écouterait une musique.

Le but de cette astuce : Gagner en sérénité pour vous et pour votre entourage ! Et oui c’est contagieux 😉
Quand votre état émotionnel est en surintensité, votre corps entier est en surtension (afflux sanguin, actes et paroles non mesurés…).

Pour rétablir un niveau permettant une meilleure approche : Oxygénez votre corps et réactivez votre système respiratoire correctement !

L’ouverture de la cage thoracique et la prise de vraies grandes respirations lentes et dosées sont essentielles dans des moments de panique, des crises de larmes ou des peurs non tolérés.

Attention nous ne parlons là que de phénomènes émotionnels dont vous ne voulez plus subir la conséquence, car si votre intention est de ressentir pleinement une peur pour l’accueillir il ne s’agit pas de la laisser partir bien évidemment (cela fera l’objet d’une prochaine astuce : « Ni Bisounours, Ni Ronchonchon », coming soon 😉 )

Revenons à notre astuce actuelle : Ok vous avez fait passer l’oxygène dans chacune de vos cellules, maintenant vous êtes à même de faire passer vos pensées dans votre esprit.

Vous pouvez imaginer que vos pensées sont dans des vagues, des nuages ou le courant d’un fleuve, peu importe la forme, le fond est le même : laisser les partir tranquillement sans les retenir.

Je vous donne ma façon de faire , je suis curieuse de connaitre la vôtre :

J’imagine mon corps assis sur haut d’une falaise et je vois que je regarde le ciel bleu. Dans ce ciel, il y a des nuages et j’imagine chacune de mes pensées inopportunes s’incruster dans ce nuage (comme un calque masque dans photoshop) et je laisse le nuage emmener ces pensées. Parfois la pensée est tellement lourde que je vois littéralement le nuage peiner à partir.

Et là c’est une amie qui m’a apportée cette astuce : »Tu n’as qu’à imaginer que le nuage est gorgé d’eau, donc vois le entrain de pleuvoir pour qu’il s’allège et qu’il parte » ; j’avoue que ça a bien marché pour moi !

Voilà vous savez comment je procède. J’applique cette façon de faire pas forcément en état méditatif, mais bien dans la vie quotidienne à chaque moment opportun. Dès que je sens arriver des pensées parasites : je les incruste dans les nuages et HOP je laisse le vent faire le boulot ! Je me retrouve avec des pensées que je choisis qui vont m’apporter ce que je désire maintenant.

Donc à vous de jouer : cette semaine, lorsqu’une pensée non voulue arrive dans votre esprit, chercher le « décor », ou le moyen de transport de votre pensée et insérer le dedans. Vous n’avez plus qu’à laisser la nature faire le reste. Si vous pratiquez cet exercice plusieurs fois (par semaine ou par jour), cela deviendra un automatisme, l’un des plus libérateurs qui soit !

Créez la meilleure semaine de votre vie !

A la semaine prochaine 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s